Un hymne à la patrie
Un hymne à la patrie
195 Jeudi 26 Juillet 2018
0
0

Les festivaliers assidus de la 54ème édition du festival international d’Hammamet avaient rendez-vous avec un spectacle musical pas comme les autres dans la soirée du 25 juillet 2018 et ce, dans l’enceinte du théâtre plein-air de la ville. Dirigé par le compositeur Mohamed Hedi Agerbi et formée de 3 artistes incontournables de la scène musicale nationale, le spectacle a fait vibrer la foule qui était, entre autres, présente pour fêter la République.  

3 Voix, Yasser Jradi, Halim Yousfi, Raoudha Abdallah et une dizaine de virtuoses équipés de différents instruments ont dirigé les rênes de « We Love Country » sur les planches.

« Nouhibou el Bilada » convertit des textes poétiques en musique tunisienne contemporaine et fortement attrayante pour célébrer la patrie, l’appartenance à une culture précise et nourrir le patriotisme. L’hymne national a bien été chanté en guise de commencement suivie de « Maachi », inspirée de la poésie de feu Sghaier Oueld Ahmed. Un morceau interprété par Mohamed Hedi Agerbi et salué à l’unanimité par le public qui était parfaitement réceptif. Il s’agissait d’une chanson hommage à Sghaier Oueld Ahmed.

Raoudha Abdallah s’est emparée de la scène peu de temps après en interprétant « Elli fèèt », écrite par ses propres soins en évoquant l’implication de l’artiste, son engagement en mettant en valeur son identité. Elle a également chanté « Ounaadi Ounaadi » et « Daana Daana » qu’elle a composé avec Mouna Chtourou. Le tout avec un zeste de Stambeli.

Yasser Jradi a repris le flambeau après en mixant style classique et contemporain en maniant la guitare en dédiant les paroles de ces chansons à Chokri Belaid. Une grande partie de ces paroles sont connues et ont prononcé par le défunt les plateaux télé avant de les convertir en chanson. L’artiste a hypnotisé le théâtre.

« Ouni » et « Kloub Ennes » ont été interprété par le jeune Halim Yousfi, 3ème  voix phare du spectacle. Il a conquis le public comme à l’accoutumée et a exprimé son attachement à ses racines maghrébines. Il a également interprété « Mafia » avec Mohamed Hedi Agerbi, revisitée.

« We love Country » est un hymne  à l’espoir, à la vie, à la mort, à la philosophie et à la paix. Un hommage à une Tunisie qu’ils espèrent meilleure grâce à celles et ceux qui s’engagent pour un futur plus beau.

Le 26 juillet 2018, Cuba sera à l’honneur grâce à « Transparent Water », concert musical  dirigé par un trio d’artistes Omar Sosa, Seikou Keita et Gustavo Ovalles. Les mélodies de chacun fusionneront et généreront un mélange de Jazz et de musique Afro-cubaine. Ovalles, percussionniste vénézuélien, et Seikou Keita le sénégalais mettront à l’œuvre la richesse de leur patrimoine musicale, issus de différentes contrées afin de bercer un public de mélomanes, toujours à la recherche de nouvelles évasions musicales.